Avant l'Equateur, une petite semaine de visite en Colombie. Bogotá est situé sur un plateau verdoyant entourée de montagne à 2500m d'altitude. Autant dire que le cadre est assez sympa. Quand à la ville en elle même, elle est assez variée en fonction des quartiers. Plus on va vers le sud, plus c'est pauvre. Le centre ville colonial est très joli avec la plaza Bolivar, du nom du célèbre libertador. Le parlement et le sénat donnent directement sur la place. Voir les photos ci dessous.

CIMG0144

Puis on file vers le nord de la ville, bordé par les montagnes. Là bar fashion, restaurant européens, belles voitures, beaucoup de décoration pour Noël et centres commerciaux. Rien à voir avec le sud de la ville. On reste dans un parc à voir les jeux de lumière d'une fontaine.

Puis le lendemain, départ pour Landazuri, un petit village à 300km de Bogota mais à 7 heures de routes, dont au moins 10 km de piste très mauvaise. Mais finalement, ca vaut le coup, la maison est au milieu des montagnes, calmes, fleurie et accueillantes. Pendant 4 jours, activités réduites à cause de la chaleur, sieste dans le hamac, cheval, promenade au village à 30min en bus, repas et football.

Un petit veau est né pendant que j'étais là, trop mignon. Niveau bouffe, du riz, du poulet maison, des patates, de la soupe. Assez peu varié, mais très bons. Boissons: jus de fruit, et eau bouillie et je vous assure, l'eau bouillie c'est vraiment infecte, enfin j'ai pas été malade c'est déjà ça. La ferme ou j'étais avait au moins 100 hectares de terrain, mais non cultivable à cause des ravins et des pentes.

Puis je rentre sur Bogota en passant par Velez ou l'on peut acheter des bocadillo (pates de fruit à la Goyave absolument délicieuses). On s'arrête aussi à Sesquile à côté de Bogota, un petit village très mignon à flanc de montagne et à côté d'une lagune immense, la lumière est magnifiaue. On mange un Ajiaco, trop bon, sorte de soupe au poulet et à l'avocat. Les gens chez qui on est sont blonds aux yeux bleus perçants, c'est marrant, vraiment beaucoup de blonds et de blancs dans ce pays.

Ils ont une bonne situation car sont professeurs et ici être fonctionnaire c'est le must, contrat fixe, retraite etc.. Sinon les entreprises ont tendances à abuser de leur employés, le CPE serait un luxe ici! Pas de contrat, paie en retard, licenciment du jour au lendemain, pas de cotisation  pour la retraite.

Déjà retour à Bogotá, à la pollution, au bruit.

Départ prévu pour Quito le 9.