Je profite du samedi pour visiter Quito. Je commence par le nord, touristique avec les hòtels, les agences de voyage, les bars, les restaus, mais sans grand charme.

Puis, je visite le centre historique après avoir rejoint Marie. Pour y aller, le trolley bus, un espèce de bus, tramway qui parcourt la ville du nord au sud. C’est beaucoup plus beau. De petites places ensoleillés, des immeubles coloniaux, des églises avec un statue qui domine la ville. L’intérieur des églises est complètement dorée, un peu kitsch tout de même. Vraiment très agréable  avec la vue sur le Pinchincha, petit volcan qui domine la ville.

Le soir, on va tous prendre un verre dans un petit bar, avec terrasse où traînent des philosophes étranges et des musiciens voyageurs. En effet, un gars vient nous parler pendant 1h de pourquoi les gens divorcent. (A cause du christ qui a supposé avoir été enfanté par Marie et Dieu) Enfin ne m’en demandez pas plus. Puis on parle avec un chilien qui a parcouru tous les pays d’amerique latine en vivant de sa musique, c’est vrai qu’il chante pas mal. Il se fait 20 dollars par heure en jouant dans des restaus !

Vers 2h du mat, on part en voiture avec un membre d’une autre ONG pour Zimbahua voir le discours du tout nouveau président Correa. Bon c’est un peu soudain, mais ça a l’air plutòt intéressant. Il est de gauche radical et a fait un volontariat avec les indiens dans ce village, d’où le fait qu’il fasse son premier discours important dans ce petit village. Invités d’honneur : Hugo Chavez, président du Venezuela et Evo Morales, président de la Bolivie. Après un voyage de 4h, dans les montagnes où je manque de vomir à tous les virages, on arrive dans la village à 3200 mètres d’altitude, bouclé par les militaires. Il fait un peu frisquet. Le ciel est rempli d’étoiles, impressionnant. Je fais une sieste d’une heure dans le coffre du pick up.

CIMG0252

CIMG0251