A peine sortis des montagnes, on prend le bus pour retourner à la laguna de Quilotoa, marcher et profiter un peu plus de l’endroit. On arrive à Zumbahua après 2heures,  le bus s’arrête et la route aussi et on doit prendre une petite voiture qui nous emmène au bout du monde au bord du cratère. Le ciel est très joli, pleins d’étoiles. Il fait super froid tout en haut on est à 4000 mètres. On rentre dans le premier hotel venu et là surprise, un troupeau de 15 américans et leur guide. Pff, c’est déjà moins exotique tout ça. Je parle au gérant de l’hotel et il nous fait la moitié du prix des américains dit-il. On s’assied pour manger et là un américain, pour pratiquer son mauvais espagnol, me demande si je suis le fils du patron. Forcément je suis le seul pas blanc de l’hotel on dirait. Mais au repas, on a le droit à un traitement spécial et on est toujours servi les premiers, les amércains ne comprennent pas et se confortent dans leur idée que je suis le fils du patron. Bref. Un cochon énorme se frotte contre la porte de l´hôtel. La chambre est humide et froide au possible les toilettes moches et sales.. Avec 6 couvertures, ça passe.

Le lendemain lever et hop on part pour 6 heures de marche. Il parait qu’il faut cacher son argent dans ses chaussettes. On longe la lagune du cratère, c’est toujours aussi beau, bleu-vert. Puis on quitte le cratère en direction du village de Chugchilan. Bien sûr le sentier n’est pas indiqué mais avec les indications du lonely et l’aide des bergers du coin on s’en sort à peu pres sans trop de détours. Laguna


Laguna1

On traverse des paysages superbes. Les gens ont tous l’air très pauvres et dès qu’ils voient l’americaines, ils se ruent pour lui demander de l’argent. Comme elle le dit si bien : I hate being considered as a big dollar sign. On arrive enfin au village , épuisés de descendre dans des ravins et de tout remonter. Puente



Des gens bourrés dansent pour un mariage. Le village est vraiment au milieu de nulle part, à 3200 mètres, tout est très vert et humide. Demain bus à 5h30 retour au boulot...