Ca y est, mon séjour en Equateur se termine déjà... 6 mois de travail laborieux avec les communautés indigènes, 6 mois de voyages, de découverte de ce petit pays de la cordillère des andes, 6 mois de rencontres toujours plus inattendues. Ils ont sans doute changé beaucoup de choses pour moi, comment rester insensible devant la pauvreté de ce pays aux gens si aimables et discrets, alors qu'une toute petite élite en profite, en travaillant pour les entreprises occidentales ou nationales.

Et puis les montagnes, je crois que c'est ce qui me manquera le plus à Paris ou à Lille, je crois que j'ai attrapé le virus ici, toutes plus belles et hautes les unes que les autres, sans parler des volcans, majestueux, enneigés! Monter, monter je n'avais plus que cette idée en tête vers la fin de ce séjour en attendant le dernier, le Cotopaxi, lundi à 5800 metres d'altitude.

Puis l'Amérique Latine, toujours passionnante et passionnée, cette énergie pour la vie qu'on ne trouve plus toujours en Europe, la vie rythmée sans cesse par la musique partout et n'importe quand...

Les alpacas avec leur bouille sympa, l'ivresse à 5100 mètres dans la neige, les weekends avec les autres volontaires, l'Amazonie, les trajets en bus remplis de surprises, le travail avec les compañeros indigenas, les fêtes à Quito, les parties de billards le soir, Latacunga, autant de souvenirs inoubliables...

En attendant je laisse derrière moi des vrais amis, avec qui j'aurais vécu ces 6 mois, partagés la vie de tous les jours et les problèmes du travail.

Cela valait bien quelques fêtes, mes collègues avec Aurélie qui continue à ma place...

collegues

Puis avec les gens du café Internet ou j'ai passé beaucoup de mes soirées à discuter, à donner des cours de français...

trois

kato

colombianos
CAFE

angelita

Mercredi, je quitterais donc ce petit pays attachant, tout en sachant que j'y reviendrai...

ec_dp



3 semaines en Colombie... et c'est le retour en France.